BIENVENUE SUR LE SITE DEDIE A CHEIKH AHMAD TIDJANI ET SA VOIE

Classé dans Introduction

Publicité

Sois indulgent vis à vis des créatures de Dieu comme le Seigneur Miséricordieux ! Ne rends pas la religion difficile à leurs yeux; fais-la apparaître, au contraire, facile et agréable car « Dieu n'impose rien a l'âme qui soit au dessus de ses capacités ». (II, 286).

L'« islam », selon notre saint Prophète , n'est rien d'autre qu'attester qu'il n'y a de Dieu que Dieu et que Muhammad est son Prophète - Envoyé; Prier cinq fois par jours, donner l'aumône légale (Zakat), jeûner le mois de Ramadan et faire le pèlerinage à la Mecque dans la mesure du possible.

En plus de l'islam, la religion comprend l' « imane », et l' « ihsane ».

L' « imane », c'est la croyance en Dieu, aux anges, aux Livres, aux Prophètes de Dieu, au jugement Dernier et à la Prédestination.

L'Ihsane, c’est adorer Dieu comme si tu Le voyais, et si tu ne Le vois pas, Lui pourtant te voit. (Bukhari).

La religion musulmane comprend ce ternaire: Islam - Imane - et I'ihsane et rien d'autre. C'est la voie droite, la voie large (Shariah) commune à tous les musulmans, celle qui conduit au salut, au bonheur ici-bas et dans l'au-delà. Elle est simple, claire et facile. C'est ainsi que l'a voulu le Seigneur Très Haut.

« Dieu veut vous rendre facile votre religion »

Nul n'a le droit de la compliquer ou de transgresser les limites imposées par Dieu.
Elle se suffit à elle-même, elle demeure valable en tout temps et en tout lieu.
Il nous est simplement commander de la purifier. En dehors d'elle, il n'y a que prétention vaine, aveuglement et égarement; à partir d'elle, on peut gravir tous les échelons de la réalisation spirituelle par la grâce de Dieu, à la condition de la pratiquer sincèrement.

« Eh bien! Chante pureté de ton Seigneur par la louange, et sois de ceux qui se prosternent ; et adore ton Seigneur jusqu'a ce que vienne à toi la certitude ». (XV, 98 et 99).

La réalisation spirituelle est une question de grâce divine. Celle-ci précède, pour chacun d'entre nous, notre existence terrestre, mais elle ne s'actualise dans le monde formel que par l'effort en vue de se conformer aux prescriptions divines. La grâce divine concerne strictement le serviteur et son Seigneur ; Dieu l'accorde à qui Il veut parmi ses esclaves. Par elle, Dieu nous facilite tout effort pour parvenir à Lui malgré l'importance et le nombre considérable des actes surérogatoires qu'il nous impose.

La Sharia est la voie large, unique, la Tariqah, la voie étroite, complémentaire, celle des élus de Dieu. Donc sans sharia, pas de tariqah. La voie de la tariqah est celle de ceux à qui le Seigneur Très Haut a accordé Sa grâce de toute éternité en les purifiants, en élevant leur renommée et en leur accordant un don magnifique ; c'est celle des Prophètes et des saints. C'est ainsi que le Seigneur Très Haut s'adresse au Prophète Muhammad (B et S) :

« Ne t'avons nous point ouvert la poitrine, (et ne t'avons nous pas déchargé du fardeau qui écrasait ton dos? (N'avons-nous) pas élevé ton renom? » (XCIV, 1 à 4)

« En vérité, nous t'avons accordé un don magnifique ! » (CVIII, 1).

Il est ordonné aux élus de Dieu non seulement de respecter les prescriptions de la Sharia, mais encore d'accomplir les actes surérogatoires qui font les mystiques et les ascètes ; d'abord, aux heures de la nuit, rechercher le Seigneur dans le recueillement, par la lecture méditée du Coran et la prière :

« Quand tu auras des loisirs, recueille-toi et recherche ton Seigneur» (CXIV, 7 et 8). (La lecture du Coran durant) la nuit (témoigne en effet) d'une plus forte résolution et donne plus de rectitude à ce que l'on dit ; durant le jour tu as à vaquer longuement.» (LXXIII, 6 et 7).

De même le mystique devra prier beaucoup la nuit : « Lève-toi (pour prier) seulement une partie de la nuit ; la moitié de la nuit, ou un peu moins ou un peu plus ! (LXXIII, 2 à 4).

« Oui, ton Seigneur sait que tu te tiens debout près des deux tiers de la nuit, sa moitié, son tiers. De même une partie de ceux qui sont avec toi ! » (LXXIII, 20).

Parmi les autres exigences qui font le mystique, il y a l’aumône et le sacrifice :

« Adresse ta prière à Dieu et sacrifie ! (CVIII, 2), a dit le Seigneur Très Haut »

L'imam Al-Ghazali écrit dans sa Lettre au disciple : sacrifie ton âme car l'essence est dans le sacrifice, comme l'a dit Dul-Nûn al Misri à l'un de ses disciples : « si tu peux donner ta vie, viens avec moi, sinon ne t'occupe pas des futilités du soufisme ». C'est en effet dans l'extinction du moi (al-fanâ) illusoire que réside le sacrifice.

Mais les faveurs que Dieu nous accorde dans la voie de la tariqah doivent demeurer des mystères ; les divulguer, sans la permission de Dieu, pourrait déranger ou troubler les fidèles qui n'ont pas atteint ce degré.

« N’accordez pas la sagesse aux gens qui n'en sont pas dignes, autrement vous la lésez, et ne soyez pas avares de la dire à ceux qui en sont dignes, autrement vous lésez ces gens là » a dit l'Envoyé de Dieu (B et S). Ainsi le Prophète recommandait-il de cacher la sagesse aux profanes en la taisant devant eux.

La tradition enseigne que le Prophète (B et S) reçu de Dieu trois sortes de connaissance et il lui a été ordonné de divulguer la première à tous les hommes (la Sharia), d’enseigner la seconde à certains seulement (la tariqah) et de taire la troisième.

Seigneur ! Dirige-nous dans la voie droite, la voie de ceux Tu as comblés de Tes bienfaits ;

Seigneur ! Affermis nos pas dans la voie de la tariqah Tidjaniyya, comble nous des grâces que Tu as accordées aux gens du don. Tu es le Miséricordieux, le Puissant, le Bienfaiteur, Tu es capable à tout vraiment !

Louange à Dieu, Seigneur des Mondes ! Que Dieu bénisse notre Prophète Muhammad et lui accorde le salut ainsi qu'a sa famille et ses compagnons !

 

Publicité

Les commentaires sont fermés.